Giorgia-Marine, même combat

Dans sa course au pouvoir, Giorgia Meloni affiche bien des points communs avec la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen. Des stratégies communes, malgré quelques différences, décryptées par Bernard Spitz. En France comme en Italie, les partis socialistes ont sombré, la gauche radicale – Mouvement 5 étoiles puis Nupes – a émergé, la droite […]

Immigration : une histoire invisible dans les noms de rue | Pascal Blanchard

Comment faire pour que le récit national intègre une plus grande part de diversité des parcours, des récits migratoires et des régions ultramarines ? En s’attachant désormais à l’espace public, aux noms des rues, des places, des bâtiments publics et des lieux de vie (écoles, stades, stations de bus et tramways, médiathèques…). C’est une évidence […]

Ce que nous dit le départ de Draghi : “si l’on ne répond pas à l’angoisse démocratique, la voie sera ouverte aux populismes”

Le départ du président du conseil italien Mario Draghi est un nouvel exemple de la fragilité démocratique européenne alors que la guerre en Ukraine, l’inflation, la crise climatique ouvrent un nouveau cycle de note histoire, relève dans une tribune au « Monde » le dirigeant d’entreprise Bernard Spitz. La démission de Mario Draghi est un coup dur […]

Il y a urgence à poser les fondements d’une “troisième voie à la française »

Inquiet de l’importance politique prise par les deux « blocs populistes » de gauche et de droite, le groupe de réflexion propose, dans une tribune au « Monde », de « réinventer une alternative sociale et libérale adaptée à notre pays ». Les élections législatives vont s’inscrire dans la continuité d’un système institutionnel qui ne répondra pas au déficit de représentativité […]

Le quinquennat de l’inflation ?

Même si nous avons mieux calibré que les Américains notre plan de soutien lors de la crise sanitaire, la guerre en Ukraine a changé la donne et le scénario d’une spirale inflationniste prix-salaires ne peut être écarté. Les Gracques indiquent les mesures que doit prendre le gouvernement pour limiter les dégâts. Pour le président de […]

« Mini gouvernement, maxi efficacité »

Nicolas Sarkozy avait promis moins de 15 ministres. En 2012, le gouvernement Fillon III en comprenait 16, plus 9 ministres délégués et 8 secrétaires d’Etat. François Hollande avait fixé la même limite. Résultat : le gouvernement Ayrault II en comportait 20 et 17 ministres délégués. Rebelote pour Emmanuel Macron. Il avait promis 15 ministres mais le […]