Catégories
Edito Evènements

Roland Cayrol – Nous sommes en 1932

Extraits des interventions de Roland Cayrol lors de la 5ème Université des Gracques

La fusion des listes

La proportionnelle

Catégories
Evènements Politique

Discours d’Emmanuel Macron: conclusion de la 5ème Université des Gracques

Réalisation et montage : Hadrien Dupin, Yann Schreiber et Romane Franche. (La Péniche – @lapeniche)

Quelques extraits du discours d’Emmanuel Macron

« Quelqu’un sous prétexte qu’il a une barbe ou un nom à consonance qu’on pourrait croire musulmane, a quatre fois moins de chances d’avoir un entretien d’embauche qu’un autre. Je ne suis pas en train de dire que tous ces éléments sont la cause première du jihadisme. C’est la folie des hommes, et l’esprit totalitaire et manipulateur de quelques-uns. Mais il y a un terreau, ce terreau est notre responsabilité »

Catégories
Edito Evènements

Conclusion de la 5ème Université des Gracques

Nous tenons à remercier les 615 inscrits et les intervenants qui ont animé tout au long de cette journée les 4 tables rondes de cette 5ème Université des Gracques, introduite par Daniel Cohn-Bendit (voir son échange avec les étudiants de Sciences Po) et conclue par un grand discours du ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron (vidéos à venir sur le site des Gracques).

Extrait de son intervention:

Un remerciement tout particulier à la Péniche et aux étudiants de Sciences Po pour leur disponibilité et leur enthousiasme.

En attendant de retrouver sur le site des Gracques les diaporamas photos et les vidéos de la 5ème Université des Gracques, vous pouvez revivre la journée en consultant le live-tweet:


Catégories
Edito Evènements Politique

Université des Gracques: échange entre Daniel Cohn-Bendit et les étudiants de Sciences Po

Echange enregistré à Europe 1 entre Daniel Cohn-Bendit, la Péniche (journal de Sciences Po) et Europeans Now (association de Sciences Po), dans le cadre de la 5ème Université des Gracques du samedi 21 novembre 2015. 

Suivez le live-tweet de l’Université sur le site des Gracques et #gracques
 
 

Catégories
Edito Evènements

Message de Daniel Cohn-Bendit: ouverture de la 5ème Université des Gracques

Message vidéo de Daniel Cohn-Bendit pour l’ouverture de la 5ème Université des Gracques du samedi 21 novembre 2015. «  »Se confronter, écouter, remettre en question. »

Suivez le live-tweet de l’Université sur le site des Gracques et #gracques
 
 

Université des Gracques le samedi 21 novembre 2015

« Reprendre confiance »

5ème Université des Gracques

Samedi 21 novembre 2015 au Conseil Economique Social et Environnemental

Pour des raisons de sécurité, l’Université des Gracques ne pourra se tenir comme initialement prévu à Sciences Po. Elle aura toutefois bel et bien lieu ce samedi 21 novembre au Conseil Economique Social et Environnemental, situé 9 place d’Iéna – 75 016 PARIS.

Le nombre de places disponibles étant limité, nous vous invitons dès à présent à vous inscrire à l’événement ici et de vous munir pour l’accès le jour de l’Université d’une pièce d’identité valide.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui!

 

Catégories
Edito Evènements

Reprendre confiance

Reprendre confiance

La cinquième Université des Gracques devait-elle se tenir comme prévu ce samedi 21 novembre,  8 jours après la folie meurtrière qui a ensanglanté Paris ?

Nous nous sommes posés la question et avons interrogé les jeunes étudiants de Sciences-po avec qui ont été préparés les débats. Ce sont eux qui nous ont convaincus qu’il fallait aller de l’avant. Que renoncer serait, en quelque sorte, céder à nos agresseurs ; qu’il y avait un besoin urgent de parler et d’échanger ;  que lorsque la démocratie est attaquée, rien n’est plus important que de préserver la qualité du débat public.

Voilà pourquoi l’Université des Gracques se tiendra bien le 21 novembre, dans l’enceinte dédiée à la société civile, le Conseil Economique, Social et Environnemental.

Le thème qui avait été choisi «  Reprendre confiance » sonne étrangement, au moment où nous sommes attaqués par des agresseurs qui visent précisément à nous abattre et à nous diviser. C’est pourtant bien de cela qu’il s’agira, au cours des différentes tables rondes. Confiance entre générations, avec une réflexion autour de la place de la jeunesse dans la société française. Confiance en l’Europe pour nous permettre de relever les défis de toute nature qui nous attendent au XXIè siècle, à commencer par celui de la sécurité. Confiance économique, ce qui suppose de réinventer les voies et moyens pour sortir d’un système qui trouve son équilibre dans un chômage de masse. Confiance politique enfin, un mois avant les régionales, un an et demie avant l’élection présidentielle, ce qui appelle à des changements profonds et ouvre notamment l’hypothèse d’un gouvernement de coalition.

C’est de tout cela qu’il sera question samedi. C’est pour faire bouger les lignes de la société française et moderniser le logiciel politique de la gauche de gouvernement que se sont engagés les Gracques depuis 2007. Nous continuerons de plaider inlassablement pour la réforme comme pour ceux qui tentent de la mener à bien en France et en Europe. Comme nous plaiderons aussi pour que le peuple des « outsiders », des jeunes, des chômeurs qui aspirent à travailler, des entrepreneurs, des créateurs, des minorités, retrouve le droit d’être représenté, la dignité de l’emploi et l’espoir de l’ascenseur social. Tout doit être mis en œuvre pour que l’extraordinaire capacité d’adaptation et d’innovation qui existe dans notre pays profite à chacun au lieu que d’être étouffée sous le poids du passé, de la dette, des corporatismes, de l’indifférence d’un monde ancien qui veut que rien ne change ou des peurs que nos adversaires veulent installer.

Sortir de la défiance qui paralyse, susciter la confiance qui permettra de réformer vraiment, voilà le programme de la cinquième université des Gracques, le samedi 21 novembre prochain au CESE : Introduite par Daniel Cohn-Bendit, conclue par Emmanuel Macron.  Avec les associations étudiantes de sciences-po, Yann Algan, Frank Annese, Gilles Babinet, Franco Bassanini, Rachid Benzine, Pervenche Bérès, Jean-Francois Borloo, Ryad Boulanouar, Sharan Burrow, Roland Cayrol, Gerard Collomb, Emmanuelle Duez, Hakim El Karoui, Guillem Gervilla, Sylvie Goulard, François Heisbourg, Gilles Kepel, Alexandre Lacroix , Enrico Letta,  Ana  Palacio, Robert Rochefort , Agnès Verdier Molinié,… 

Programme Université des Gracques au 20.11.2015 (format .pdf)

Pour en savoir plus : www.lesgracques.fr.

Entrée libre sous réserve d’inscription en ligne préalable

Catégories
Evènements

Université des Gracques le samedi 21 novembre 2015

5ème Université des Gracques

Samedi 21 novembre 2015  au Conseil Economique Social et Environnemental

Pour des raisons de sécurité, l’Université des Gracques ne pourra se tenir comme initialement prévu à Sciences Po. Elle aura toutefois bel et bien lieu ce samedi 21 novembre au Conseil Economique Social et Environnemental, situé 9 place d’Iéna – 75 016 PARIS.

Programme Université des Gracques au 20.11.2015 (format .pdf)

 

Le nombre de places disponibles étant limité, nous vous invitons dès à présent à vous inscrire à l’événement ici et de vous munir pour l’accès le jour de l’Université d’une pièce d’identité valide.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui!

 

PROGRAMME DE L’UNIVERSITE AU 20.11.2015

Programme Université des Gracques au 20.11.2015 (format .pdf)

8h00 : Accueil des participants

 

OUVERTURE DES DEBATS

9h00 : Ouverture de Bernard Spitz, président des Gracques

 

PREMIERE PARTIE

9h05 – 9h30 : Introduction vidéo de Daniel Cohn-Bendit, suivie d’un échange entre lui et les représentants de deux associations de Sciences Po, Europeans Now Sciences Po et La Péniche

9h30 – 11h : 1ère table ronde : « France, quel avenir pour ta jeunesse ? »

Intervention de La Péniche, journal étudiant de Sciences Po

Animation Marie-Laure Sauty de Chalon, PDG de Auféminin.com

  • Yann Algan*, professeur d’économie, doyen de l’Ecole d’Affaires Publiques de Sciences Po
  • Gilles Babinet, digital Champion de la France auprès de la Commission européenne
  • Rachid Benzine, islamologue, chercheur associé à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence
  • Emmanuelle Duez, cofondatrice du Boson Project, présidente de WoMen’Up
  • Hakim El Karoui, fondateur du Club XXIe siècle pour la diversité
  • Alexandre Lacroix, écrivain, directeur de la rédaction de Philosophie Magazine, enseignant à Sciences Po Paris
  • Répondant : l’association Noise, La Ville

11h – 11h15 : Pause

 

DEUXIEME PARTIE

11h15 – 11h20 : Intervention de La Péniche, journal étudiant de Sciences Po

11h20 – 13h : 2ème table ronde : « L’Europe face à ses peurs »

Animation Pascal Blanchard, historien, chercheur au Laboratoire Communication et Politique du CNRS, codirecteur du groupe de recherche Achac

  • Franco Bassanini, président de la CDP Reti, conseiller spécial de Matteo Renzi  président du Conseil des ministres italiens
  • Pervenche Berès, présidente de la Délégation socialiste française et députée européenne
  • Guillem Gervilla, président des Jeunes Réformistes Républicains, co-organisateur des Etats Généraux de la Jeunesse 2016
  • François Heisbourg, président de l’International Institute of Strategic Studies, conseiller spécial de la Fondation pour la recherche stratégique
  • Ana Palacio, membre du Conseil d’Etat espagnol, ancien ministre des Affaires étrangères d’Espagne
  • Répondant : l’association Europeans Now Sciences Po

TROISIEME PARTIE

14h20 – 14h25 : Intervention de La Péniche, journal étudiant de Sciences Po

14h25 – 14h35 : Keynote Speech de Gilles Kepel*, politologue, professeur des universités à Sciences Po

14h35 – 14h45 : Introduction du débat par Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération Internationale des Syndicats

14h45 – 16h : 3ème table ronde : « Remettre en marche l’ascenseur social »

Animation Emmanuelle Wargon, ancienne Déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle, directrice générale affaires publiques et communication chez Danone

  • Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération Internationale des Syndicats
  • Ryad Boulanouar, créateur du compte-nickel
  • Jean-Baptiste de Foucauld, ancien commissaire au plan, cofondateur de l’association “Solidarités nouvelles face au chômage”
  • Carlotta de Franceschi,  présidente d’Action Institute et ancienne conseillère de Matteo Renzi
  • Agnès Verdier Molinié, directrice générale de l’IFRAP
  • Répondant : l’association Parti Socialiste de Sciences Po

16h – 16h15 : Pause

 

QUATRIEME PARTIE

16h15 – 17h30 : 4ème table ronde – « Politique : le temps des ruptures ? »

Intervention de La Péniche, journal étudiant de Sciences Po

Animation Roland Cayrol, directeur de recherche associé, Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF)

  • Jean-Louis Borloo, ancien ministre et ancien Président de l’UDI, président de la fondation « Energies pour l’Afrique »
  • Gérard Collomb, sénateur, Maire de Lyon
  • Enrico Letta, ancien premier ministre italien, doyen de l’École des Affaires internationales de Sciences Po (PSIA)
  • Robert Rochefort, vice-président du Modem, Député Européen
  • Répondant : l’association UDI Sciences Po

 

CONCLUSION DE LA JOURNEE

17h30 – 18h15 : Intervention d’Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique – suivie d’un échange avec la salle

Catégories
Société

Solidarité avec Sciences Po

Les Gracques souhaitent témoigner leur amitié et leur soutien à la communauté de Sciences Po, meurtrie par le décès ce week-end de Clément Méric.

Catégories
Evènements

Débat le 7 décembre : Pourquoi avons-nous peur de l’autre, peur de la diversité, peur du passé en France ?

Bonjour,

La date de notre prochain débat approche : ce sera l’occasion pour ceux et celles qui le souhaitent de se joindre à nous afin d’écouter Françoise Vergès et Pascal Blanchard débattre sur le thème suivant : « Pourquoi avons-nous peur de l’autre, peur de la diversité, peur du passé en France ? »

Cela se déroulera le mercredi 7 décembre à Sciences Po (27 rue St. Guillaume, Paris), amphi Jacques Chapsal, de 19H15 à 21H. Si vous souhaitez en lire plus, consultez l’invitation détaillée incluse ci-dessous. Bonne lecture, et venez nombreux !

Pourquoi avons-nous peur de l’autre,

peur de la diversité,  peur du passé en France ?

Mercredi 7 décembre de 19h15 à 21h00

Sciences Po

(amphi Jacques Chapsal, 27 rue St Guillaume)

Entrée libre dans la mesure des places disponibles

 

Avec Pascal Blanchard et Françoise Vergès

Débat animé par Cécile Pavageau

 

L’identité nationale est une dynamique, un mouvement en constante évolution et redéfinition pour entretenir le désir et notre envie de vivre ensemble. Comme l’exprimait Jean-Marie Tjibaou : « La recherche d’identité est devant soi, jamais en arrière. Le retour à la tradition est un mythe, aucun peuple ne l’a jamais vécu. Et je dirais que notre lutte actuelle, c’est de pouvoir mettre le plus possible d’éléments appartenant à notre passé, à notre culture, dans la construction du modèle d’homme et de société que nous voulons pour l’édification de la cité. Notre identité, elle est devant nous ».

Il est désormais plus que temps de ne pas laisser l’identité nationale (ou les identités nationales) à ceux qui veulent l’atrophier et la réduire, il nous faut compléter notre récit national dans toutes ses dimensions et ses divers aspects. L’immigration est intrinsèque à l’histoire et à notre identité nationale. Les femmes, les hommes et les territoires d’outre-mer ont pesé dans l’histoire de la Révolution française et de l’Assemblée nationale. C’est certainement sur et avec l’abolition de l’esclavage que la France a inventé sa République, en 1793 comme en 1848. Aujourd’hui, si Félix Eboué à qui la France libre de 1944 doit beaucoup ou Aimé Césaire sont bien au Panthéon, il faut encore travailler sur les inconscients collectifs et sur nos cultures globales par un enseignement différent de l’histoire des immigrations françaises ou de l’histoire de la colonisation, une approche des recherches postcoloniales plus dynamique et des actions fortes en matières de connaissance de l’histoire de l’esclavage, de la colonisation ou des cultures ultramarines est sans aucun doute nécessaire.

Dans un pays qui se targue d’avoir plus de « 12.000 musées », n’est-il pas étonnant de ne disposer d’aucun lieux de savoir sur l’esclavage, d’aucun lieu de savoir sur la colonisation, d’aucun lieu de découverte du passé et des présents des mondes ultramarins. Ces passés, ces diversités de nos histoires n’ont pas encore leur place dans nos musées.

Pour répondre à la question : « Pourquoi avons-nous peur de l’autre, peur de la diversité, peur du passé en France ? », Pascal Blanchard débattra avec Françoise Vergès le mercredi 7 décembre de 19h15 à 21h00 à Sciences Po (amphi Jacques Chapsal, 27 rue St Guillaume).

Pascal BLANCHARD : Historien, spécialiste du « fait colonial » et d’histoire des immigrations en France, chercheur associé au CNRS au Laboratoire Communication et Politique (UPR 3255), il est codirecteur du Groupe de recherche Achac (www.achac.com). Cette année, il est le commissaire scientifique de l’exposition Exhibitions. L’invention du Sauvage (2011-2012) en partenariat avec le musée du quai Branly (qui vient d’ouvrir ses portes le 29 novembre 2011), et a co-dirigé de nombreux ouvrages, notamment Zoos humains et exhibitions coloniales. 150 ans d’invention de l’autre (La Découverte, 2011). Il vient également de co-diriger l’anthologie illustrée La France Noire. Trois siècles de présences des Afriques, des Caraïbes, de l’océan Indien et d’Océanie, Paris, La Découverte et propose la série de trois documentaires Noirs de France en collaboration avec Juan Gélas qui sera diffusée en février 2012 sur France Télévisions. Parmi ses ouvrages principaux, nous pouvons également citer La Fracture coloniale (2005) ou le coffret de huit ouvrages Un siècle d’immigration des Suds en France (2009) et La République coloniale avec Françoise Vergès et Nicolas Bancel.

Françoise VERGES : Politologue après avoir été journaliste et éditrice, spécialiste du fait colonial dans sa longue durée (esclavagisme, post-esclavagisme, post-colonial), elle a enseigné aux Etats-Unis où elle a obtenu son doctorat, et en Angleterre. Elle a publié de nombreux ouvrages et articles en français et en anglais sur le crime de masse et les politiques de réparation, l’esclavage et l’abolitionnisme comme politique humanitaire, Frantz Fanon, Aimé Césaire, la République coloniale, les processus de créolisation et le musée postcolonial au XXIe siècle. Depuis 1998, Françoise Vergès intervient dans l’espace public et les médias sur le rôle et la place de l’esclavage dans l’histoire de la modernité européenne. Elle est présidente du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage, installé par la Loi du 10 mai 2001 (Loi Taubira, www.cpmhe.fr) et vient de remettre un rapport à la ministre de l’Outre Mer sur les expositions coloniales et ethnographiques en France le 15 novembre 2011.

Pascal Blanchard - Françoise Vergès

Médiateur du débat : Cécile Pavageau