Catégories
Economie Europe L'œil des Gracques

L’Europe et les Nouvelles routes de la soie

Cet article est le fruit d’une collaboration entre les Jeunes Gracques et le Groupe d’Etudes Géopolitiques (https://legrandcontinent.eu).

murailles de chine

Les Nouvelles routes de la soie, symboles de l’essor chinois

Paul Valéry a su, en son temps troublé, décrire l’idée qu’un Occidental pouvait se faire de la Chine : un pays immense et impuissant, inventif mais stationnaire, sans envergure ni ambitions. Voici d’ailleurs ce qu’il écrit dans ses Regards sur le monde actuel : « Rien, par exemple, ne nous est plus malaisé à concevoir, que la limitation dans les volontés de l’esprit et que la modération dans l’usage de la puissance matérielle. Comment peut-on inventer la boussole, — se demande l’Européen — sans pousser la curiosité et continuer son attention jusqu’à la science du magnétisme ; et comment, l’ayant inventée, peut-on ne pas songer à conduire au loin une flotte qui aille reconnaître et maîtriser les contrées au delà des mers ? — Les mêmes qui inventent la poudre, ne s’avancent pas dans la chimie et ne se font point de canons : ils la dissipent en artifice et en vains amusements de la nuit. »

Catégories
L'œil des Gracques

L’œil des Gracques #2 – Identité et diversité avec Pascal Blanchard

#JG17

L’OEIL DES GRACQUES par les Jeunes Gracques de Sciences Po
Chaque mois, les étudiants de Sciences Po engagés chez les Gracques vous proposent une analyse de fond consacrée à un thème spécifique.
Pour ce second dossier, retour sur les thèmes d’identité et de diversité avec Pascal Blanchard.

 

l'oeil des Gracques, identité et diversité avec Pascal Blanchard

Pascal Blanchard est un historien français spécialiste du fait colonial et de l’histoire des immigrations en France, chercheur au CNRS au sein du Laboratoire Communication et Politique.
Il co-dirige le Groupe de recherche Achac (Colonisation, Immigration, Post-colonialisme).
Il a notamment réalisé plusieurs documentaires télévisés: Zoos humains (Arte, 2002) ; Paris couleurs (France 3, 2005) ; Des noirs en couleur. L’histoire des joueurs afro-antillais et néo-calédoniens en équipe de France de football (Canal +, 2008), Noirs de France (France Télévision, 2012) et a collaboré à plus d’une dizaine de films de fiction ou documentaires. Il a également co-réalisé avec Rachid Bouchareb les séries Frères d’Armes, Champions de France (France Télévisions, 2014 à 2016), et réalise actuellement avec Lucien Jean-Baptiste Artistes de France, la dernière-née de trois séries retraçant le parcours de combattants, de sportifs et d’artistes issus de la diversité.
Ses travaux se plaçant au cœur de l’actualité, Pascal Blanchard intervient régulièrement dans les débats et dans les médias, pour promouvoir un autre rapport au passé colonial et à l’immigration en France. Il vient de publier Les années 30. Et si l’histoire recommençait ?
Pascal Blanchard est également membre des Gracques et à ce titre nous avons plus particulièrement choisi de recueillir son point de vue sur la notion d’identité, prise dans toute son étendue, que celle-ci soit nationale, personnelle, individuelle ou collective, ainsi que sur la notion de « diversité ».
A la lumière de cet entretien, nous avons voulu mieux comprendre les dynamiques profondes qui concourent au retour en force des populismes et des nationalismes, en Europe et aux Etats-Unis.
Catégories
L'œil des Gracques

L’œil des Gracques #1 – Après le Brexit, le sursaut progressite

#JG17

L’OEIL DES GRACQUES par les Jeunes Gracques de Sciences Po
Chaque mois, les étudiants de Sciences Po engagés chez les Gracques vous proposent une analyse de fond consacrée à un thème spécifique.
Le premier dossier concerne le Brexit, ses enjeux, et surtout les réponses progressistes possibles.
Bonne lecture !

ed-miliband-brexit

Le Brexit : 6 mois plus tard

« Ce petit univers peuplé de générations heureuses, enchâssé comme un diamant précieux dans une mer d’argent, qui comme un rempart, l’entoure et le défend contre la jalousie des Etats moins fortunés ; ce fol béni du Ciel, ce florissant Royaume, l’Angleterre ! » déclame Jean de Gand dans l’acte II, scène 1, de Richard II (1595) de Shakespeare. Cette réplique reflète l’idée que l’Angleterre a d’elle-même, celle d’un peuple « spécial », à part du reste de l’Europe – et du reste du monde. Sa géographie et son histoire ont contribué à l’idée largement mythique que le Royaume-Uni n’avait pas besoin du continent pour survivre. Alors au fond, le Brexit est-il vraiment une surprise ?